FEU ET DECHETS VERTS

Il est interdit de brûler des déchets verts depuis le 1er janvier 2014.

Une interdiction édictée pour plusieurs raisons :

dans une optique de santé publique d’une part, puisque cette pratique pose des problèmes notables en matière sanitaires, puisque la combustion de végétaux émet des polluants tels que des particules fines ou des gaz toxiques ou cancérigènes ;

dans un but de prévention d’autre part, le brûlage de déchets verts pouvant entrainer des risques d’incendie.

Plutôt que de brûler les déchets verts, les autorités préconisent leur compostage ou leur collecte en déchèterie.